Crimes & Peines. Penser l'abolitionnisme pénal 

(ed. Grévis, 2021)

Ricordeau_crimes&Peines_Penser abolition
 

Trois textes inédits en français de pionnier-e-s de l'abolitionnisme pénal:

Nils Christie, Louk Hulsman et Ruth Morris.

Traduits par Pauline Picot et Lydia Amarouche.

Présentation critique par Gwenola Ricordeau.

CrimesEtPeines2.jpg
 

Argumentaire:

Au tournant des années 1970 et 1980 s’est formée la « première vague » de l’abolitionnisme pénal. Elle a profondément renouvelé le champ de la criminologie critique et les réflexions sur le crime, la peine et la prison. Malgré l’intérêt que suscite ce courant de pensée qui inspire aujourd’hui les mouvements pour l’abolition de la police et de la prison, les publications en français sur l’abolitionnisme pénal restent rares et beaucoup d’auteur-e-s majeur-e-s de ce courant de pensée n’ont pas encore été traduit-e-s en français. Beaucoup de ses textes « classiques » sont encore peu connus en France.
À partir de textes majeurs de Nils Christie, Louk Hulsman et Ruth Morris inédits en français, Gwenola Ricordeau fait découvrir ce courant de pensée qui invite à repenser les conceptions du crime et de la peine, mais aussi le statut de victime.
Le livre est construit autour de trois textes, parus sur une période de deux décennies, entre 1977 et 1998 : « La propriété du conflit » de Nils Christie, « La criminologie critique et le concept de crime » de Louk Hulsman et « Deux types de victimes : Répondre à leurs besoins » de Ruth Morris. Chaque texte est précédé d’une présentation de son auteur-e, de ses engagements et de ses élaborations théoriques.
Le livre débute avec « Pour nos vies en morceaux », un texte percutant de Gwenola Ricordeau dans lequel elle partage sa vision personnelle de l’abolitionnisme pénal. Elle propose en outre une introduction générale aux trois texte. Dans le chapitre final (« Lire Nils Christie, Louk Hulsman et Ruth Morris aujourd’hui »), Gwenola Ricordeau revient sur les apports respectifs de ces textes et de leurs auteur-e-s à la criminologie, à la pensée et à la stratégie abolitionnistes. Elle évoque également les développements académiques et politiques de l’abolitionnisme pénal depuis la rédaction de ces textes.

 

Interviews et retransmissions de rencontres

 

AlterEchos (mai 2021)

Actu Juridique (juin 2021)

Emission "Rien à déclarer", radio Zinzine (juin 2021)

Emission "Démangeaison des ailes", radio Barzanaom (juin 2021)

Emission "La petite cuillere", radio Canut (sept. 2021)

Politis (mai 2021)

Urbania (mai 2021)

Vice Belgique [français] [néerlandais] (mai 2021)

Revue de presse

 

Lectures, par Adèle Payet et Gabriel Voisin-Moncho (juin 2021)

Le Monde, par Valentine Faure (juin 2021)

CQFD, par Clair Rivière (oct. 2021)

Revue de science criminelle et de droit pénal comparé, par Jean-Claude Bernheim (janv. 2022)